Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:40

Mémoires du Hot Club de Lyon - article publié en avril 2011 sur le site Jazzmagazine.com par Martin Guerpin.

 

Histoire(s) de Jazz : le Hot Club de Lyon, Émilie Souillot (2011)


Image-3.png 
Un club de jazz, c’est un peu comme un volcan. Les soirs de concert, il rugit d’une vie aussi intense qu’éphémère. Une fois assoupi, il redevient une cave de pierre froide, sombre et inerte, où résonne une histoire musicale et humaine. Telle est la sensation que suscite Histoire(s) de Jazz : le Hot Club de Lyon, première réalisation d’Émilie Souillot. Telle est aussi l’impression que laissent ceux qui, jeunes ou anciens, ont fait et font encore vivre ce club.

Car ce sont bien eux qui sont mis en avant par Émilie Souillot, et non pas une histoire désincarnée : pas de voix off anonyme superposée à l’image, pas de plan chronologique rigoureux, pas de contextualisation, pas d’identification systématique des photographies, des personnes interrogées, des musiciens, où des morceaux entendus (tous référencés dans le générique de fin). On pourra peut-être le regretter, mais le but d’Histoire(s) de Jazz : le Hot Club de Lyon n’est pas didactique. La démarche est plus originale : introduire l’âme d’un film dans le corps d’un documentaire. Plutôt que de retracer les différents déménagements subis, tout au long de son histoire, par le club, Émilie Souillot juxtapose, dans l’esprit du Petit Journal de Yann Barthès, deux versions assez différentes de l’installation du Hot Club dans ses premiers locaux. C’est la mémoire qui est filmée, dans tout ce qu’elle a de sélectif, de lacunaire et d’imprécis. Aucun des interlocuteurs ne se souvient, ou ne veut se souvenir (allez savoir pourquoi), des passages de Boris Vian au Club. Pas d’historien dans ce film ; mais des passionnés.

Image-14.pngS’affranchir des codes du documentaire historique ouvre de nouveaux horizons. Émilie Souillot a voulu filmer l’amour du jazz. Pari réussi. De longs plans-séquences, sont consacrés au récit d’anecdotes sans doute déjà maintes fois relatées et souvent comiques. On y voit les visages s’illuminer comme s’ils revivaient la scène. La plupart des membres du Club semblent, aujourd’hui encore, se ressourcer dans le souvenir d’un âge d’or, celui des années 1960-1970. Quant aux plus jeunes, ils paraissent plus réservés, moins enthousiastes, mais très bons instrumentistes.

Émilie Souillot nous les donne à voir en train de jouer. Là encore, elle ne semble pas s’être encombrée d’un manuel du parfait caméraman de concert. La caméra semble découvrir la musique. Au lieu d’être en phase avec la structure musicale, elle s’attarde sur le visage rêveur de ceux qui ne jouent pas, ou capte le moment d’agacement fugace qui se décèle sur le visage d’un guitariste venant de rater l’une de ses phrases. Ces moments font aussi partie du jazz.

Histoire(s) de Jazz : le Hot Club de Lyon n’a rien d’un documentaire conventionnel. Peut-être quelque peu désordonné (les mêmes thèmes vont et reviennent), parfois ralenti par de longs plans contemplatifs, il a le mérite de rendre palpable et communicable aux non-initiés ce qu’est la jazzophilie : une passion, mais aussi un mode de vie.
Une jeune réalisatrice s’intéresse au jazz. Elle a du talent. Encourageons-la !

 

Martin Guerpin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emilie Souillot - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Histoire(s) de Jazz - Emilie Souillot, réalisatrice
  • Histoire(s) de Jazz - Emilie Souillot, réalisatrice
  • : Le blog de la collection "Histoire(s) de Jazz", films documentaires réalisés par Emilie Souillot. Le premier est dédié au Hot Club de Lyon, et le second sera consacré au trompettiste Roger Guérin.
  • Contact

Profil

  • Emilie Souillot
  • Réalisatrice de films documentaires qui ont pour sujet la transmission, la mémoire et la musique.
  • Réalisatrice de films documentaires qui ont pour sujet la transmission, la mémoire et la musique.

Les films de la collection Histoire(s) de Jazz
Bandes-annonces et extraits des films
La création des films au jour le jour
Histoires du jazz : mes recherches
boutons-accueil-retour

Recherche

Le Hot Club de Lyon

DVD du film Histoire (s) de Jazz, Le Hot Club de Lyon d'Emilie Souillot
C’est une histoire d’amour, c’est une histoire de jazz...
Racontée, jouée, belle et vivante...

Ce premier film de la collection Histoire(s) de Jazz est consacré au Hot Club de Lyon, fondé il y a plus de 60 ans. Réalisé et monté par Emilie Souillot en 2010, il dure 52 minutes.

Découvrez-le ici

NOn au barrage Belo Monte

"C'est seulement lorsque l'homme blanc aura détruit la forêt entière, lorsqu'il aura tué tous les poissons et tous les animaux et aura asséché toutes les rivières qu'il s'apercevra que personne ne peut manger l'argent." Raoni, chef de la tribu des Kayapos.

Malgré tous les efforts de Raoni et du soutien de tous, rien n'empêchera la construction du barrage Belo Monte en Amazonie Brésilienne, le 3ème plus gros au monde, qui va tuer plusieurs espèces animales, continuer d'abîmer la forêt amazonienne et faire déplacer des milliers de populations indigènes qui savent encore vivre avec la nature et sans avoir besoin d'argent. Le 1er juin 2011, le feu vert a été donné pour sa construction mais on peut encore faire quelque chose, continuer d'encourager tous les efforts de ces peuples qui ne veulent pas perdre leur tradition, qui veulent vivre en harmonie avec la nature encore longtemps. Signez la pétition, afin que nos idées et nos soutiens puissent encore vouloir dire quelque chose dans un monde qui devient sourd.

Signer la pétition contre le projet Belo Monte

Pour la lire c'est ici

Image 7-copie-1

DANS CE BLOG...

...vous trouverez des éléments sur mes films (articles, photos, archives, mes trouvailles...) et des éléments sur le jazz. Ce sera l'occasion aussi de parler cinéma et surtout de court-métrage afin d'encourager ce format oublié des salle.

les-lutins-du-court-metrage-2006

Graphisme par Jérémy Zucchi, visitez son site